L'endocrinologie

L'Endocrino-Psychologie : une clé ouvrant la "boite noire" des fonctionnements humains.

C'est la discipline phare de l'alliance corps-esprit. Elle pose le principe absolu que, seul, l'esprit humain dirige le comportement et non le cerveau qui n'est qu'un organe. Les glandes n'en sont que les instruments indispensables.

Organe de la mémoire, le cerveau ne fait que stocker des informations en provenances des modulations hormono-neuronales. Preuve : les hypothyroïdiens congénitaux ne peuvent enregistrer presque aucune donnée en mémoire alors que leur cerveau est normal. il suffit de les  compenser en hormones thyroidiennes pour qu'ils retrouvent leur aptitude à enregistrer. Le cerveau n'est pas l'organe directif qu'on croit.

Seul l'esprit est libre donc capable de diriger. 

Les glandes sont les gardiennes de l'adaptation générale. Elles nous protègent de tout influence externe éventuellement délétère ou "stressante" en tentant de conserver l'équilibre glandulaire qui doit maintenir tous les fonctionnement en bon état de marche.

Les vibrations électromagnétiques spécifiques générées par l'appareil sollicitent les réactions glandulaires dès qu'elles pénètrent par les plaques-électrodes. Les glandes s'équilibrent alors naturellement, leur tendance naturelle étant de se réguler mutuellement et constamment.

Le stress a été scientifiquement défini en 1956 par Hans SELYE comme la réponse non spécifique de l'organisme à toute sollicitation, mais aussi comme l'usure que la vie inflige à la machine humaine.

Seyle était un endocrinologue d'origine Hongroise. Le stress est d'abord une réaction endocrinienne. Ultérieurement définie de manière plus exacte comme le "syndrome global d'adaptation" a, à médiation première par les hormones surrénaliennes dite "hormones de stress".

C'est le Docteur Jean GAUTIER, puis son élève et héritier Jean du CHAZAUD qui mettront en évidence le rôle fondamental de la "fatigue thyroïdienne" qu'ils distinguent très clairement de hypothyroïdie, dans la troisième phase du stress, celle de l'épuisement.

La technique Equilios permet d'agir sur l'ensemble du système glandulaire afin de corriger les effets délétères du stress et de rendre sa vitalité à une personne épuisée.